Mieux comprendre sa sexualité et le moyen de contraception adapté à chacun

contraception

Publié le : 12 janvier 20216 mins de lecture

Tout le monde le sait ! L’adolescence, c’est l’âge des découvertes. De plus, c’est aussi à cet âge-là que les premières relations sexuelles ont lieu. Avant d’expérimenter les relations sexuelles, mieux vaut connaître les contraceptions existantes afin de mieux vivre la sexualité.

La découverte de la sexualité

Il n’y a pas d’âge idéal pour les premières relations sexuelles. Chacun détermine le moment idéal en fonction du partenaire et de la relation. Toutefois, selon des études réalisées en France, les adolescents ont tendance à avoir leurs premières relations sexuelles à 17 ans. Cet âge est la moyenne mais ne concerne pas tout le monde. Ce qui est sûr c’est qu’à l’adolescence, beaucoup de questions se posent à propos de la sexualité. Les adolescents commencent à se sentir différent des autres. Ils commencent à éprouver de l’attirance envers l’autre sexe. Toutefois, il est nécessaire voire même essentiel de parler de sexualité contraception aux adolescents pour éviter de chopper diverses maladies, ou même de tomber enceinte trop tôt.

Le préservatif, un moyen de contraception et une protection

Il est nécessaire de noter qu’à chaque relation sexuelle sans protection, le risque de contracter une maladie sexuellement transmissible est élevé. De ce fait, la première méthode qui est également la seule protection contre les infections sexuellement transmissibles, c’est le préservatif. Il existe deux types de préservatifs : le préservatif masculin et le préservatif féminin. Tant que le dépistage des deux parties n’a pas été fait, le préservatif est indispensable lors des relations sexuelles. Le préservatif permet également d’éviter les grossesses précoces et non désirées. Toutefois, il est conseillé de recourir à un autre mode de contraception pour plus de sureté car le préservatif seul est inefficace.

Les différents types de contraception

Il existe plusieurs types de contraception. Chaque jeune fille a une méthode de contraception adaptée à sa manière de vivre, à son budget ainsi qu’à son bilan de santé. Afin de déterminer la méthode de contraception adaptée à votre cas, il est nécessaire de consulter un médecin qui vous posera des questions sur votre manière de vivre et sur votre sexualité. En tout et pour tout, il existe 13 moyens de contraceptions différents. La pilule et le préservatif masculin sont les plus utilisés. Parmi les moyens de contraception, il y a la contraception d’urgence. Vous pouvez vous tourner vers ce genre de contraception dans le cas où vous avez eu des relations sexuelles mal protégées ou pas protégées du tout.

Les contraceptifs hormonaux

Les moyens de contraceptions hormonaux les plus importants sont : la pilule, le patch, l’anneau vaginal, l’implant sous-cutanée ainsi que le stérilet. La particularité de la pilule réside dans le fait qu’elle combine l’effet de la progestérone et des œstrogènes. La pilule contraceptive est le moyen de contraception le plus répandu en France. Ce contraceptif modifie les taux d’hormones ce qui empêche les ovaires de libérer des ovules. Le stérilet hormonal, communément appelé DIU ou Dispositif Intra Utérin, diffuse continuellement de la progestérone. Un stérilet peut se garder jusqu’à 5ans. L’implant contraceptif empêche l’ovulation en diffusant des hormones dans le sang. Le patch contraceptif se colle directement à la peau. Il diffuse deux hormones dans le sang à savoir le progestatif et l’estradiol. L’anneau contraceptif, aussi appelé anneau vaginal, est un mode de contraception hormonal se plaçant dans le vagin.

Les contraceptifs sans hormones

Il existe également des contraceptifs sans hormones. La contraception d’urgence est une méthode de contraception dite « de rattrapage ». Elle est utilisée afin d’éviter une grossesse non désirée après des relations sexuelles non protégées. La stérilisation est une contraception définitive. La méthode de stérilisation la plus connue est la ligature des trompes. Elle est utilisée par les femmes qui ne souhaitent plus avoir d’enfants.

Comment faire son choix de contraception ?

Le choix d’une méthode de contraception au début de la vie sexuelle n’est pas facile avec l’éventail de choix qui existe. Il est quand même possible de se baser sur le mode de vie sexuel afin de faire son premier choix de contraception. Par exemple, pour une personne qui a des rapports sexuels épisodiques, le préservatif est le choix le plus avéré. Il permet de prévenir les maladies sexuellement transmissibles tout en évitant les grossesses. Pour une personne qui a des relations sexuelles stable, la pilule est la méthode de contraception la plus indiquée. La pilule est considérée comme étant une contraception confortable. Outre la pilule, il y a également le stérilet, l’implant, le patch ou encore l’anneau vaginal. Après la grossesse, il est nécessaire de choisir un moyen de contraception après accouchement. En effet, après une grossesse, le corps de la femme met plus de temps avant de pouvoir revenir à sa dynamique habituelle. De ce fait, l’ovulation peut se faire discrètement sans que la jeune maman ne le remarque et une grossesse inattendue peut arriver à tout moment.

Sexualité et libido : conseils sur les plaisirs intimes
Comment bien mettre un préservatif ?

Plan du site